Le Monument de Wattignies avec Carnot, Jourdan, Duquesnoy et le Tambour Stroh ( Sthrau), ou Monument à Lazare Carnot, ou  Levée du siège de Maubeuge.
Le Monument de Wattignies avec Carnot, Jourdan, Duquesnoy et le Tambour Stroh ( Sthrau), ou Monument à Lazare Carnot, ou  Levée du siège de Maubeuge.
Le Monument de Wattignies avec Carnot, Jourdan, Duquesnoy et le Tambour Stroh ( Sthrau), ou Monument à Lazare Carnot, ou  Levée du siège de Maubeuge.
Le Monument de Wattignies avec Carnot, Jourdan, Duquesnoy et le Tambour Stroh ( Sthrau), ou Monument à Lazare Carnot, ou  Levée du siège de Maubeuge.
Le Monument de Wattignies avec Carnot, Jourdan, Duquesnoy et le Tambour Stroh ( Sthrau), ou Monument à Lazare Carnot, ou  Levée du siège de Maubeuge.
Le Monument de Wattignies avec Carnot, Jourdan, Duquesnoy et le Tambour Stroh ( Sthrau), ou Monument à Lazare Carnot, ou  Levée du siège de Maubeuge.

Le Monument de Wattignies avec Carnot, Jourdan, Duquesnoy et le Tambour Stroh ( Sthrau), ou Monument à Lazare Carnot, ou Levée du siège de Maubeuge.


Date d'inauguration : 1893
Type d'oeuvre :
groupe
Matériaux :
bronze
Sculpteur(s) :
Fagel, Léon (Valenciennes 1851 - Paris 1913)
Personnage(s) représenté(s) :
Carnot, Lazare (Nolay 1753 - Magdebourg 1823) ; Jourdan, Jean-Baptiste, comte (Limoges 1762 - Paris 1833) ; Duquesne, Abraham (Dieppe 1610 - Paris 1688) ; Stroh, ( present - Dourlers 1793)
Architecte :
Ferdinand Dutert (Douai 1845 - Paris 1906) ; Salin (? - ?)
Historique :
1889 : 6 février, après délibération, le conseil municipal décide la construction d’un monument commémorant la bataille de Wattignies.
1893 : 8 juin, pose de la première pierre par Jules Henri Walrand, maire de Maubeuge
1893 : 5 novembre inauguration en présence du président de la République Sadi Carnot.
1951 : 3 février, compte tenu du plan d’urbanisme, le monument est installé sur la place Grisoëlle devenue place Vauban. Au moment du transfert un étui de cuivre est trouvé contenant un parchemin établi pour la pose de la première pierre et des pièces de monnaie. Il est reposé dans le socle avec un document rappelant les circonstances du déplacement et des pièces de monnaie en cours.
Description :
Le tambour est un jeune alsacien de 15 ans tué à Dourlers après avoir essayé d’effrayer l’adversaire en battant la charge..
Oeuvres en rapport :
Le monument au Tambour Stroh à Avesnes-sur-Helpe du même Léon Fagel Maquette plâtre, Valenciennes, musée des Beaux-Arts 1895, Paris, Salon SNBA, n° 34, plâtre, musée de Valenciennes. A Wattignies, le monument des Vainqueurs par H. Vienne devait être inauguré le même jour.
Source :
Fonds Debuisson.
Documentation du musée d’Orsay, photographie 80 AP 570-14
2002, 6 août, communication écrite de M. Renaud, Service Culturel, Maubeuge
2002, 20 décembre, communication écrite de M. Michel Defossez, Président de la Société Archéologique et Historique de l’Arrondissement d’Avesnes, Avesnes-sur-Helpe.
2021, communication écrite de Philippe Romain
Bibliographie :
1893, 4 novembre, L’Illustration ;
1916, Lami, Stanislas, Dictionnaire des sculpteurs de l’Ecole française au dix-neuvième siècle, quatre volumes, t. II, p. 320 ;
2018, Lalouette, Jacqueline, Un peuple de statues. La célébration sculptée des grands hommes (France 1801-2018), photographies de Gabriel Bouyé, Paris, Mare & Martin, p. 22, 63, 80, 128, 238, 493, 494, 506, 514.
2021, 4 juillet, P. P. (CLP) "En 1793 comment Wattignies est devenu La Victoire", La Voix du Nord, Sambre-Avesnois, p. 17
s.d., Defossez, Michel, “Le petit tambour Stroh, légende ou histoire”, in Mémoires de la Société Archéologique et Historique de l’Arrondissement d’Avesnes, T.XXXI, p.93
Identifiant :
5171
Localisation à l'origine
France, Hauts-de-France, Nord, Maubeuge, place d’Armes
Localisation actuelle
France, Hauts-de-France, Nord, Maubeuge, place Vauban, rue casimir Fournier